La greffe de cheveux comprend toute technique, chez l’homme comme chez la femme, qui permet de redonner à la chevelure une densité esthétique ou de recouvrir les parties dépouillées avec les propres cheveux du patient.

Les techniques de greffe capillaires

Le praticien, en Tunisie, choisit la technique d’implantation capillaire la plus appropriée selon le cas à traiter : atténuer la calvitie, avoir une barbe fournie ou redessiner des sourcils épais. Dans nos cliniques partenaires la réussite est garantie à des prix pas chers.

La technique FUT à cicatrice indécelable

La technique d’implantation capillaire appelée aussi technique par bandelette a vu le jour au début des années 80. La FUT (Follicular Unit Transplant) se manifeste par une scarification au-dessous de la tête (la nuque) pour le prélèvement d’une fine bandelette de cheveux sur laquelle s’effectue ensuite l’isolement sous microscope des ensembles folliculaires du patient. Les transplantations, à partir de cette fine bande antérieurement extraite, sont ensuite implantées de nouveau un par un sur les parties chauves ou dégarnies du crâne.

Afin d’éviter tout traumatisme aux unités folliculaires, la bandelette donneuse est soulevée en une seule pièce.

Cette méthode d’implantation capillaire FUT, en une seule séance, garantie la couverture d’une partie importante sur la tête du patient et elle demeure la seule technique possible pour les personnes qui ont les cheveux frisés à boucles très serrées.

L’inconvénient unique de cette intervention est qu’il conserve une minime cicatrisation nécessitant des cheveux un peu longs (un à deux centimètres) pour être inaperçue.

Au moment où les unités folliculaires sont prélevées de la petite bande, les bords du prélèvement sont ensuite recousus selon la procédure relative à la trichophytie, ne laissant, ainsi, quasiment aucunes traces décelables pour environ 80% des cas.

La technique FUE sans cicatrisation

L’intervention FUE (Follicular Unit Extraction) est apparue comme une révolution dans le monde de la chirurgie capillaire, car elle élimine le majeur point négatif de la technique de greffe de cheveux antérieure : la cicatrice. En effet, elle utilise un punch (lame cylindrique), tellement petit, encore plus fin d’un millimètre de diamètre environ (de 0,7 à 0,9 mm de diamètre) permettant, ainsi, à la peau de se refermer en quelques heures sans laisser de traces cutanées visibles à l’œil nue au niveau de l’arrière de la tête du patient. C’est une technique sans cicatrice donnant la possibilité d’avoir des cheveux très courts.

Ce procédé permet d’isoler le bulbe directement dans le cuir chevelu du patient. Cette technique extrait manuellement les follicules qui produisent les cheveux tout en gardant une préservation des cellules souches localisées sous le bulbe capillaire. Cette intervention nécessite un temps de prélèvement beaucoup plus long que la méthode de la bandelette. Le nombre de transplantation par séance est inférieur que celui dans la première technique mais ceci s’améliore constamment.

Cette technique de greffe des cheveux FUE convient bien pour tout travail très minutieux comme la greffe de la barbe ou l’implant des sourcils.